Enfant·Lectures·Matériel·Milieu de garde·Réflexion

Éveil à la lecture et à l’écriture : Des comités de quartier

ReadingIl n’y a rien de mieux qu’un langage oral fort et bien organisé pour préparer un enfant à l’école. L’éveil à la lecture et à l’écriture (ÉLÉ) est un excellent complément et attire l’attention de beaucoup de personnes ces années-ci (Naître et grandir, le Ministère de l’Éducation Québec et Ontario, des chercheurs ici et ici, etc.).

À mon travail, je participe au comité ÉLÉ du quartier, une initiative du gouvernement du Québec. Principalement, ce sont les CPE, les organismes communautaires, les bibliothèques et le CSSS qui se regroupent afin de choisir objectifs et moyens pour promouvoir l’éveil à la lecture et à l’écriture chez les enfants, chez les parents et dans la communauté. Notre comité recherche encore des parents pour y siéger; ils seraient les bienvenus ! Les comités ÉLÉ n’existent pas dans toutes les régions du Québec. À Montréal, beaucoup de quartiers ont le leur. Votre comité ÉLÉ a sûrement besoin de vous ! Informez-vous auprès de votre CPE, de votre bibliothèque ou de l’organisme communautaire de votre quartier.

Un exemple des actions que les comités ÉLÉ peuvent poser ? Notre comité à décider d’établir un système de prêt de livre dans les CPE afin d’éviter un arrêt supplémentaire à la bibliothèque pour les parents et de mettre des coins lecture dans les cafés et les espaces publics (buanderie, clinique médical, etc.).

Dans d’autres quartiers, on a entre autre opté pour une présence lors de la fête du quartier et d’un 10 minutes de lecture auprès des enfants. Après, ceux-ci repartent avec leur carnet de lecture « vacciné » pour la journée. Certains comités ont créé des mascottes, un colloque,  etc. ! Tous les moyens sont bons pour faire la promotion de la lecture et de l’écriture auprès des enfants du préscolaire !

N.B. On parle bien d’éveil et non d’enseignement. Avant l’école, le rôle de l’entourage est d’exposer l’enfant aux principes et au bonheur de la lecture et de l’écriture. Ce n’est pas d’évaluer ce qu’il sait, ni de lui enseigner des connaissances, etc. Avant l’entrée scolaire, l’enfant retient ce qui l’intéresse, ce qu’il peut. Ce n’est pas par hasard qu’on apprend à lire en première année, c’est parce que c’est à cet âge que le cerveau est assez mature pour le faire.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Éveil à la lecture et à l’écriture : Des comités de quartier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s