Évaluation·Dans mon bureau·Enfant·Formation·Intervention·Parents·Réflexion

Donner l’heure juste à l’enfant

Horloge

Les plus récentes formations que j’ai suivies ont toujours mis l’explicite au coeur de la réussite de l’intervention. Les objectifs étaient clairement énoncés à l’enfant.

Depuis, j’ai pris l’habitude de demander aux enfants s’ils savaient ce qu’ils venaient faire dans mon bureau. La majorité des enfants répondent que non. Leurs parents ne leur ont pas mentionné la raison de leur visite, ni l’aide que je peux leur offrir.

Il est important de donner l’heure juste aux enfants sur la raison de leur visite. Dès que l’enfant peut comprendre (vers 3-4 ans, dépendant), je leur dis : « Ensemble, on va faire des jeux et on va regarder des livres. C’est pour savoir les mots que tu comprends et comment tu peux parler. » Ainsi, l’enfant n’est pas surpris si je lui demande de répéter un mot, de regarder ma bouche, etc. Il comprend que c’est pour l’aider. Quand ils viennent pour des difficultés avec sons, je leur dis aussi : « Tu sais, il faut que tu dises bien les sons parce que c’est important que les gens comprennent ce que tu as à dire. C’est important ce que tu penses. Est-ce que ça arrive que les gens ne comprennent pas ce que tu dis ? »

Les enfants plus résistants baissent la plupart du temps leur garde quand je leur dis que c’est mon travail et que je rencontre beaucoup d’autres enfants qui ont aussi de la difficulté à parler ou à comprendre. Comme tout le monde, l’enfant vit souvent avec l’impression d’être seul au monde dans cette situation.

À l’université, une chargée de cours avait mentionné que lorsqu’un enfant a uniquement l’impression « de jouer » en orthophonie, il aura de la difficulté à généraliser ses apprentissages dans les autres contextes. Il doit être au courant des objectifs, savoir les stratégies qu’on pratique afin qu’il puisse les réutiliser. Si on désire que l’enfant soit actif pour son apprentissage, qu’il aille chercher lui-même les informations dont il a besoin, il doit être au courant de ce qu’il vient faire.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Donner l’heure juste à l’enfant »

    1. C’est en effet tout aussi valide pour les enfants bilingues. La recherche montre que plus l’enfant est au clair avec sa situation linguistique : combien de langue il parle, avec qui, dans quel contexte, plus il est facile pour lui d’apprendre une autre langue. Donc, aucune raison de leur cacher ce type d’information =)

  1. Je trouve moi aussi qu’être explicite avec les enfants favorise leur responsabilisation. À différents niveaux, la plupart sont conscients de leurs difficultés de communication, et leur mentionner les raisons pour lesquelles on travaille avec eux leur permet de s’impliquer dans la solution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s