Développement·Enfant·Formation·Matériel·Réflexion

Pascal Lefebvre – Prévenir les difficultés de lecture et d’écriture

Heure du conteLa prévention des difficultés de lecture et d’écriture intéresse beaucoup de personne de nos jours. Plusieurs programmes (ex. : ici ou ici) sont disponibles avec des fiches préparées d’avance. Ce matériel est souvent dispendieux et je recherchais quelque chose de plus flexible, que je pourrais adapter lors de mes interventions en sous-groupe ou dans mes thérapies individuelles.

J’ai eu la chance, avec d’autres collègues orthophonistes, de participer à la formation de Pascal Lefebvre (article) «Prévenir les difficultés de lecture et d’écriture » *spécial orthophoniste*. Habituellement offerte aux éducatrices et aux enseignantes, la formation a été bonifiée afin que les orthophonistes présentes puissent à leur tour la donner.

J’ai a-do-ré cette formation ! Tout d’abord, Pascal est un excellent pédagogue. À la fin des deux journées de formation, vu les nombreux moments de pratique, j’étais déjà capable d’intégrer dans mes activités quotidiennes les notions apprises.  La formation de Pascal Lefebvre se démarque des autres parce qu’elle couvre toutes les composantes (vocabulaire, capacité à faire des inférences, conscience de l’écrit, conscience phonologique) qui sont en jeu lors de la lecture et de l’écriture.

Au-delà du principe alphabétique et de la conscience phonologique, il y a les vraies expériences de lecture qu’on partage dans le plaisir avec quelqu’un =) Et c’est ce que les lectures bonifiées proposent aux enfants et à leur entourage. En bref, lors de son doctorat, Pascal Lefebvre a monté et expérimenté  une méthode qu’on peut appliquer avec n’importe quel livre. Plus besoin de courir les images qui riment (Oh bonheur !). Un papier, un crayon et un livre, c’est tout ce dont j’ai besoin pour aider les enfants se préparer à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Mes principales révélations lors de cette formation ? En voici trois parmi plusieurs :

1 – Il est toujours préférable de faire de la conscience phonologique avec un support écrit (des mots, des lettres) car l’activité a beaucoup plus de sens et est plus proche de l’usage qu’on fait de la conscience phonologique dans la vraie vie. (Personne n’inverse des syllabes au quotidien !)

2 – On peut mettre de l’écrit dans tous les coins de jeux : dans le coin cuisine (livre de recette, menu de restaurant, calepin pour la serveuse, bottin téléphonique, …), dans le coin construction (plan à suivre, catalogue Canadian Tire, guide pour les outils, factures, …).

3 – Utiliser les vrais mots : On parle de rime, de syllabe, de lettre, de majuscule, de son, etc. Plus tôt les enfants sont exposés à ces mots, plus c’est facile pour eux par la suite.

En plus de bonifier ma pratique directe et mes connaissances, la formation a également couvert les techniques à enseigner aux éducatrices et les méthodes pédagogiques (vidéo prêt à utiliser illustrant la technique) pour leur passer ces compétences. Vraiment, une formation complète et satisfaisante.

*Pascal Lefebvre a aussi collaboré avec 3 autres orthophonistes au livre Difficultés de lecture et d’écriture, excellent livre apprécié par plusieurs orthophonistes pour son exhaustivité et sa clarté. Un chapitre est consacré à la prévention des difficultés. Bravo aux auteurs !

*C’est égalemment lui qui est derrière le site Cap sur la prévention.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pascal Lefebvre – Prévenir les difficultés de lecture et d’écriture »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s