Dans mon bureau·Enfant·Matériel·Réflexion

Les intrus en 5 étapes

IntrusDans ma toute petite classe, j’aime toujours mieux travailler avec des tâches complexes, qui demandent de la réflexion, qu’avec des tâches à un seul objectif (ex. : tel son, tel élément de la phrase). Ça me permet de cibler les difficultés de chacun des enfants (en reformulant, en insistant sur tel son, etc.). Je débute souvent avec une tâche d’intrus. Voici les 5 étapes que j’effectue avec les enfants pour que cette activité soit une réussite, même pour les enfants avec beaucoup de difficultés.

1 – D’abord, « construire » avec les enfants les feuilles qui serviront à regrouper les items. Écrire le titre de la catégorie devant les enfants et leur demander s’ils connaissent des objets qui vont dans cette catégorie.

2 – La prochaine étape prend une bonne dose d’humilité. Je dessine ce que les enfants nomment. Non, je n’ai pas de talent en dessin. Mais, les enfants sont tellement contents de voir que leurs mots ont tant d’impact et ça les motive à nommer plus de mots. J’en dessine environ un par enfant. Parfois, mon chien ressemble à une vache, mais les enfants s’en soucient peu. L’important, c’est qu’on ait construit le sens ensemble.

Nourriture3 – Je travaille d’habitude avec 3 catégories à la fois, 5 objets/catégorie. Donc, 15 objets en 3D. Je prends des exemples qui ne sont pas trop semblables. Pour les animaux : en prendre de la terre, du ciel et de la mer, de la ferme et du zoo. J’ai parfois eu des enfants qui disent que les poissons ne sont pas des animaux et qui en sont convaincus dur comme fer 😉 De là l’importance d’avoir des exemples diversifiées pour une même catégorie. Profondément, je crois que le 3D change quelque chose aux images en 2D. Donc, je commence toujours avec du 3D. Chaque leur tour, les enfants pigent un objet à la fois et mettent l’objet sur la bonne feuille. Habituellement, les enfants réussissent la tâche. Comme on vient tout juste de parler des catégories, qu’on a nommé des exemples, etc. ils sont réchauffés !

4 – Ensuite, j’annonce le changement, je vais leur jouer un tour ! Il faudra trouver l’objet qui ne va pas sur la feuille. Comme tâche d’intrus, c’est ce que j’ai trouvé de plus facilitant : on vient de faire du classement avec les mêmes objets en 3D et ils ont la feuille avec les dessins qui leur rappelle la catégorie. Sur la feuille des transports, je mets le chien, l’autobus, le vélo et l’avion. L’enfant doit trouver ce qui ne va pas là. Puis, on pratique !

5 – Enfin, j’enlève la feuille et je recommence l’exercice uniquement avec les objets en 3D. L’enfant doit d’abord trouver la catégorie et par la suite découvrir l’intrus.

Après cette étape, je passe aux intrus avec des images en débutant par des intrus de catégories (ex. : ce n’est pas un vêtement), puis en modifiant : selon le lieu (ex. : ça ne va pas dans la salle de bain), la fonction (ex.: ce n’est pas pour écrire), la couleur (ex. : ce n’est pas rouge), etc.

Ce que j’aime aussi de ces tâches, c’est que tous les enfants peuvent participer, ils sont tous appelés à réfléchir même lorsque ce n’est pas directement leur tour. Bonne pratique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s