Évaluation·Dans mon bureau·Enfant·Parents·Réflexion

Une vache indienne

VacheLes rencontres avec mes clients immigrants sont souvent marquantes ! En voici une où j’ai beaucoup appris 😉

J’en étais peut-être à la 2ème rencontre avec cette mère indienne et son fils de 4 ans (unilingue hindi à l’époque). L’enfant était timide, parlait très peu et j’évaluais petit à petit la compréhension et l’expression en me servant du parent comme traducteur. Voyant que la compréhension de l’enfant ne semblait pas tout à fait au niveau pour son âge, j’ai tenté une tâche de base : des consignes avec des animaux. Je demandais donc au parent de demander à l’enfant en hindi : « Où est le cochon ? Où est la vache ? etc. » Et voilà que l’enfant peinait à montrer le bon animal du doigt. Je l’ai alors laissé avec les animaux et me suis retournée vers la mère pour lui faire part de mes observations : son fils ne connaissait pas plusieurs animaux de base et, à son âge, on s’attendait à ce que ces noms soient acquis. La mère me répondit alors qu’il était évident que son fils ne savait pas ce qu’était une vache ! Il n’y en avait pas dans les rues de Montréal ! Elle m’expliquait que s’ils avaient été en Inde, l’enfant aurait côtoyé des vaches tous les jours et aurait donc appris le mot.

Cette mère était très touchante et elle désirait bien faire pour son fils, mais voilà ce qu’on oublie parfois lorsqu’on change de pays, il faut aussi adapter nos habitudes car l’environnement change ! Elle n’était ni négligente, ni sous-stimulante. En Inde, ses habiletés de stimulation étaient peut-être tout à fait adéquates ! Au Québec, quelques ajustements étaient nécessaires. C’est sur quoi on a travaillé ensemble !

J’ai alors expliqué comment les familles d’ici s’y prenaient pour que leurs enfants connaissent le nom des animaux : lecture avec l’enfant, casse-tête, figurines d’animaux, etc. Évidemment, par la suite, j’ai évalué la compréhension des objets auxquels l’enfant avait été exposés en confirmant avec la mère (ex. : assiette, chaise, verre, oreiller, noms d’aliments).

La leçon que j’ai apprise, ne rien prendre pour acquis ! Ce qui nous semble parfois évident, ne l’est peut-être pas pour quelqu’un d’autre 😀

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s