Développement·Fait au Québec·Informations·Internet

Grossesse, antidépresseurs et autisme : Bien lire les statistiques

grossesseIl est toujours important de savoir bien lire les statistiques ! Par exemple, dans cet article, on mentionne que : « L’utilisation d’antidépresseurs durant la grossesse augmente de 87% le risque que le bébé soit atteint d’autisme révèle une étude d’une chercheuse montréalaise publiée lundi matin dans le Journal de l’Association médicale américaine.« 

Selon vous , cela signifie-t-il qu’une femme qui prend des antidépresseurs a 87% de risques d’avoir un bébé atteint d’autisme?

Aucunement !

Les études indiquent que le pourcentage d’enfants atteints d’autisme est autour de 1%. Donc, avoir 87% plus de risques, ce serait avoir, si on prend le 1% comme référence, 1,87% de chance d’avoir un enfant atteint d’autisme. Grosse différence ! L’étude n’indique pas non plus s’il s’agit d’une corrélation (des choses qui arrivent ensemble) ou d’une causalité (une chose en entraîne une autre). Parce que ce serait éthiquement impossible, les participants n’ont pas été séparés aléatoirement entre les groupes (mères qui prennent des antidépresseurs VS mères qui ne prennent pas d’antidépresseurs).

Le livre de Normand Baillargeon permet de bien comprendre les statistiques et d’éviter les confusions de toutes sortes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s