Langage 0-5 ans

POUR IMPRIMER CETTE PAGE, CLIQUEZ ICI

Dans cette section destinée aux parents et au grand public, je désire expliquer comment le langage est regardé en orthophonie. Ces questions, je me les pose toutes quand je rencontre un enfant à mon travail. J’essaie de vulgariser; s’il y a trop de jargon ou des explications qui ne sont pas claires, s.v.p. m’en faire part. Ce sera un plaisir de répondre à  vos questions !

Chez les enfants du préscolaire, on divise souvent le langage en 3 composantes. Chaque section peut être évaluée au réceptif (compréhension) et à l’expressif.

UTILISATION
Les buts visés par la communication : Quels sont-ils ? Sont-ils variés ? L’enfant peut-il saluer ? demander ? questionner ? répondre ? raconter ? décrire ? etc.
Les habiletés de l’enfant pour adapter son langage à l’interlocuteur : Donne-t-il trop peu de détails pour que son interlocuteur comprenne sa pensée ? Parle-t-il de la même manière à un inconnu qu’à une personne familière ?
La réparation des bris de communication : l’enfant est-il conscient que son interlocuteur n’a pas compris ce qu’il a dit? quelles stratégies utilisent-ils pour l’aider à comprendre ?

SÉMANTIQUE / CONTENU
Le vocabulaire que l’enfant comprend et exprime : Connaît-il des mots concrets (ex. : soulier, caméra, lancer, etc.) et des mots abstraits (ex. : coquin, réfléchir, peur) ? Des objets, des verbes, des adjectifs, déterminants, etc. ?
L’accès lexical (aller chercher les mots quand l’enfant veut les dire) est-il facile ?
Les liens que l’enfant peut faire entre les mots et les idées : Que connaît-il, que peut-il dire sur les tortues ? sur les motos ? Peut-il classer des objets selon leur catégorie (ex. : animaux, nourriture, vêtement) ? Trouver l’intrus entre 4 images ? Répondre à une devinette ? Bref, les mots qu’il connaît, les utilise-t-il aussi pour réfléchir ou ne lui servent-ils qu’à nommer ce qu’il voit.
Les habiletés pour les différents types de discours : Est-il habile pour converser ? Pour expliquer comment on fait un gâteau ou comment on fait son lit ? Pour raconter une histoire qu’il connaît ou un événement qui lui est arrivé ? Avec quelle clarté ? L’histoire est-elle dans l’ordre ? Peut-il placer et raconter une histoire en séquence ?

FORME
Les sons sont-ils bien prononcés ? L’enfant les mélange-t-il ? Est-il compris par son entourage ? par les étrangers ? Si on exagère les sons, l’enfant améliore-t-il sa prononciation ?
Les phrases contiennent combien de mots ? Sont-elles complètes ? Contiennent-elles plusieurs idées, plusieurs verbes ? Les mots sont-ils dans le bon ordre ? Les structures de phrases sont-elles variées ?
Les mots sont-ils accordés au féminin (ex. : grande), au pluriel ? Les temps de verbe sont-ils maîtrisés (passé, présent, futur) ? L’enfant utilise-t-il les mots bons pour indiquer la possession (ex. : à Camille, à moi, mon) ? Les pronoms sont-ils présents et correctement utilisés ?

*En orthophonie, on voit le langage oral comme un moyen de communiquer. Les autres moyens étant les gestes, les images, les pleurs, le langage écrit, etc. Afin d’alléger les sections qui suivent, sauf lorsque mentionné, langage et communication seront utilisés pour désigner le même concept soit la capacité d’un enfant à exprimer ses pensées.
Publicités

2 réflexions sur “Langage 0-5 ans

  1. Bonjour
    Mon bébé est âgé de 26 mois. On est tunisiens ayant déménagé en France lorsqu’il avait 18 mois. Il a intégré la crèche à 19 mois.
    Jusqu’à ce jour il n’utilise que son jargon. Au maximum il dit mama, papa, non. Il arrive à dire bonjour mais ne veut pas le faire de son plein gré. Il comprend très bien et est très sociable. Comment procéder pour l’encourager à laisser tomber son jargon et à passer à des mots concerts ?
    Merci

  2. Bonjour ! Merci pour votre question. À 26 mois, votre fils devrait dire des plusieurs mots et dire de petites phrases (camion brisé, chapeau sale, etc.). Il est difficile de vous donner des conseils sans avoir vu votre enfant. Je vous encourage donc à consulter une orthophoniste qui saura évaluer où son langage est rendu et quelles sont les prochaines étapes. En attendant, c’est en développant d’autres moyens pour communiquer que le jargon risque de diminuer. Pour certains enfants, introduire des gestes (ouvrir la main pour avoir quelque chose, frotter ses mains l’une contre l’autre pour dire « fini ») seront une bonne manière de communiquer en attendant que les mots se développent. Pour d’autres, les gestes en seront pas nécessaires et ils apprendront plus de mots. Pour faciliter l’apprentissage des nouveaux mots, le mieux est d’utiliser les mots qui intéressent déjà votre enfant et qui sont dans votre quotidien : les jeux et les routines de soin. À quoi votre fils aime-t-il jouer et quelles sont les moments de soin : bain, habillage, repas, etc. ? Il y a déjà beaucoup de mots présents dans ces routines : eau, chapeau, soulier, cuillère, pomme, fromage, etc.. Enfin, comme je l’écris en haut, je vous invite fortement à consulter une orthophoniste qui saura vous donner des conseils personnalisés pour votre fils. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s